Du Changement à la Transformation

La tribune de David Autissier

David Autissier : Il est Directeur scientifique de l’UC2m, Directeur des chaires ESSEC Innovation Managériale
Excellence Opérationnelle et Changement. Auteur de nombreux ouvrages en changement et management
dont « Du Changement à la Transformation, Dunod, 2018 »

Le célèbre chimiste Lavoisier affirmait au XVIIIe siècle: « rien ne se crée, rien se perd, tout se transforme »
pour expliquer le changement d’état d’un système dans sa globalité. La transformation est un processus au
cours duquel un système passe d’un état à un autre pour prendre une nouvelle configuration. Le passage
se fait lors d’un point de bascule qui fait émerger un nouveau système en remplacement du dernier. De
manière opérante, cela prend la forme de programmes de transformation constitués d’une liste de
changements opérationnels. La transformation est à moyen terme (5 ans). Le changement est un projet
avec un objectif à court terme (6 à 24 mois). La réforme est un ensemble de critiques analytiques et/ou
idéologiques à l’égard du système existant en vue de son remplacement dans une logique de concurrence.

Les changements sont violents
Réforme, transformation, changement, adaptation sont autant de vocables pour décrire le mouvement de
recomposition d’un système. Ce système peut être une entreprise, une administration ou encore un pays
avec des systèmes de gouvernance différents en termes de périmètres et de moyen d’action.
Les changements sont permanents, multiples, violents et rapides. Ce n’est plus l’état de changement qui
sera une situation à part mais au contraire l’état de stabilité. Comme le proposent les théoriciens de la
complexité, lorsque le système devient complexe, il ne faut pas chercher à simplifier mais au contraire à
développer une dynamique permettant de dialoguer avec cette complexité.

Réforme et Révolution
La capacité pour une organisation de se transformer rapidement et durablement est devenue en une
trentaine d’années un avantage concurrentiel. Il ne s’agit plus d’une compétence individuelle relevant du
développement personnel mais d’une démarche visant à s’assurer de la transformation tant individuelle
que collective.
Edgard Faure affirmait « La France est toujours en avance d’une révolution parce qu’elle est toujours en
retard d’une réforme ». Aujourd’hui avec la volonté de transformation qui se développe, ne pourrions-nous
pas affirmer : « La France est toujours en retard d’une réforme et … en avance d’une révolution ».

2018-12-27T15:22:36+00:00